LIEN Nouvelle République

https://www.lanouvellerepublique.fr/poitiers/fo-territoriaux-defend-sa-vision-du-service-public?fbclid=IwAR0mp_NoRy6fmilw8vfwnuvlxtXpJmWuf__iHgnzWEod4xGAxw4CFANL_II

Le bureau FO territoriaux ont eu la visite de Didier Birig (au fond à gauche), secrétaire général de la branche santé.
© Photo NR
On est un syndicat réformiste. On est pour la négociation, pas pour la cogestion comme la CFDT. On essaie de trouver toujours un accord, le meilleur possible pour les agents. Le syndicat Force ouvrière du personnel territorial de la Ville, du CCAS de Poitiers, et de Grand Poitiers s’est réuni, jeudi 30 janvier, dans la salle des Castor de Buxerolles afin d’élire son nouveau bureau et réaffirmer ses revendications.
Améliorer la couverture santé des agents À quelques semaines des élections municipales, FO a tenu à préciser son indépendance des partis politiques. « Nous ne donnons pas de consigne de vote, direct ou indirect », a insisté Stéphane Renaudon, secrétaire général du syndicat. En même temps, FO va à la rencontre des candidats aux municipales pour « connaître leur vision du service public » : « On a rencontré le maire cette semaine, on a rencontré En marche à leur demande, puis ce sera Les Républicains et Poitiers Collectif. On rencontre tous les partis, sauf les extrêmes. On ne sait pas qui va être élus. Le syndicat est là pour faire remonter la parole des agents. »
En haut de la liste des revendications de FO territoriaux, figure l’augmentation de la participation de l’employeur pour la prévoyance et la mutuelle (échelonnée selon le niveau de salaire). Cette augmentation, accompagnée de la suppression d’une tranche, a pour but d’améliorer la couverture des agents territoriaux. Les plus bas salaires, explique Stéphane Renaudon, sont les plus susceptibles à ne pas adhérer à une mutuelle pour des raisons financières.
De plus, FO demande le « maintien des effectifs » pour assurer « un service public de qualité ».